Arnaud Péricard (DVD) salue « l’extrême courage politique » du maire (désormais délégué) de Fourqueux

Les communes nouvelles font aussi leur trou en milieu urbain

Publié le 22/01/2019 • Par Pascale Tessier La gazette des communes
Extrait :

Cohésion territoriale

C’est le cas à Saint-Germain en Laye (Yvelines, 45000 hab.) où la ville royale s’est mariée avec Fourqueux, après avoir tenté une union à quatre, abandonnée sur fond de frilosité ou de défaite électorale pour les élus des deux autres villages. Aujourd’hui, Arnaud Péricard (DVD) salue « l’extrême courage politique » du maire (désormais délégué) de Fourqueux et reconnaît qu’il était « trop ambitieux » de fusionner à quatre tout de suite. Pour lui, le format à deux permet « un traitement humain des 800 agents » : « On a pu s’occuper de la fonction RH et ce sera peut-être la grande réussite de cette fusion. »

Une levée de boucliers dans la petite commune n’a pas fragilisé le projet et le premier magistrat positive sur les 60 suffrages recueillis lors de l’élection du maire et la participation de 65 des 70 élus au séminaire de travail. Depuis le 1er janvier, le standard de la mairie est assailli d’appels pour les modalités d’accueil en crèche ou de dérogation scolaire. « Nous partagions déjà le lycée international, on a juste mis plus de cohérence sur notre territoire », résume Arnaud Péricard, qui avoue avoir accru sa charge de travail de 10 % pour montrer qu’il est “au service de tous les habitants.”

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s