Blog : Fourqueux-Citoyen

http://fourqueux-citoyen.fr/

Inscrivez vous dans la rubrique « s’abonner » pour recevoir les nouveaux articles.

http://fourqueux-citoyen.fr/20181128_110606

N’hésitez pas à vous rendre sur le blog « Fourqueux-Citoyen », collectif regroupant les habitants et amis de Fourqueux, qui luttent contre ce déni de démocratie qu’ a été l’absorption du village de Fourqueux par la ville de Saint Germain en Laye.

Adresse du blog : http://fourqueux-citoyen.fr/

N’hésitez pas à commenter les articles, adresser des « Lettre ouverte  » aux élus, et signer la pétition pour ceux (inscrits sur la liste électorale de Fourqueux) qui ne l’auraient encore fait !

N’hésitez pas à porter les couleurs de Fourqueux et à les afficher en toutes circonstances

Publicités

Mareil-Marly : Un Maire bien honorable ….

Pendant ce temps, certains Maires semblent plus intéressés par l’intérêt général de leur commune ! Puisque Fourqueux « allait dans le mur », pour quelles raisons cette mesure aussi simple même si symbolique n’a pas été prise par le Maire de Fourqueux ?

Le Maire de Fourqueux, quand à lui,  a préféré faire procéder à l’annexion de sa commune par Saint Germain en Laye …. plutôt que de faire face aux difficultés que rencontrent toutes les communes de France….

Pour rappel, une des premières décisions prises par Mme Morvant (Maire déchue), après son élection en 2014, a été d’augmenter ses indemnités ….

Article CDY paru le 28/11/18

CDY 28 novembre 2018 baisse remuneration Maire de Mareil Marly

CONSEIL MUNICIPAL DE SAINT GERMAIN 19 novembre 2018

COMMUNE NOUVELLE

INTERVENTION Mr Arnaud PERICARD

« Alors on arrive au deuxième plat de résistance de notre conseil municipal. Donc, création d’une Commune nouvelle par regroupement des communes de Fourqueux et de Saint-Germain- en-Laye. Je passe la parole à Mr MIGEON ».

Intervention de Mr MIGEON, conseiller municipal, référent commune nouvelle

« Merci Monsieur le Maire, plat de résistance et dessert en même temps … s’ensuit l’historique du projet Commune nouvelle et la lecture du texte de la délibération.

Alors, merci Mr MIGEON, j’imagine qu’il y a plusieurs prises de parole. Je vais les prendre dans l’ordre. »

Intervention de Mr LEVEQUE (groupe « St Germain autrement ») (non retranscrite)

Intervention de Mme GOMMIER (groupe « Agir pour St Germain »)

« Monsieur le Maire, Chers Collègues, Cher public,

En décembre 2017, notre groupe a accepté de s’engager dans un processus de réflexion pour une Commune Nouvelle, envisageant un scénario à quatre comprenant L’Etang-La -Ville, Mareil -Marly, Fourqueux et Saint-Germain-en-Laye ou un scénario à trois villes ne concernant plus St Germain.
Nous avons participé aux ateliers et déjà constaté quelques lacunes dans l’étude du Cabinet Eneis.

Puis, la perspective d’une fusion à trois a soudain disparu.
Je ne m’étendrai  pas sur toutes les causes qui ont conduit les communes de l’Etang-la-Ville et de Mareil -Marly à abandonner le projet, dont certaines sont propres à leur territoire.
Mais je constate comme elles un calendrier beaucoup trop serré et une absence de propositions concrètes en vue d’économies à venir grâce à la fusion.

Nous voici donc réduits à deux communes, Fourqueux et Saint-Germain.
Quand je demande où est l’étude de cette nouvelle donne, on me répond, c’est pareil qu’à quatre!
Certes le calendrier reste tout autant serré : Oui, il y a eu dès le début cette date butoir du 31 décembre 2018 à atteindre coûte que coûte, quel que soit le manque de temps pour chiffrer l’évolution  d’un Budget commun ( nous venons d’ailleurs d’apprendre que rien ne se passera jusqu’aux municipales de 2020 puisque les  budgets de Fourqueux et de Saint-Germain-en-Laye , recettes et dépenses s’additionneront tout simplement) et à l’exception du budget du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) sera commun.

Date butoir à atteindre, quel que soit aussi le manque d’une méthode claire de comparaison entre les besoins et les réalisations en logements sociaux des deux communes : logements construits ou logements en cours de construction, logements prévus et financés ou prévus mais pas encore budgétés… On s’y perd! Notre Ville a déjà atteint les 21% de logements sociaux et devra compenser la carence de Fourqueux qui n’en compte que 14%, ceci fait quand même craindre une hyper-densification urbaine sur Saint-Germain.
D’ailleurs les promoteurs sont plus que jamais aux aguets…

Les Foulqueusiens sont déjà nos Amis, ils fréquentent déjà nos établissements scolaires, en particulier le Lycée International, nos gymnases, notre Théâtre et nos associations…
Alors, quel est l’intérêt pour Saint-Germain-en -Laye d’une telle fusion?
Il est illusoire de penser que 4 000 habitants de plus peuvent peser politiquement.
Les aides financières autour d’une création de Commune Nouvelle ne seront pas pérennes et nos projets d’opérations structurantes en urbanisme sont déjà lancés.

Vous écrivez en introduction au dossier « Une union de cœur et de raison ? « Les Foulqueusiens ne s’expriment pas vraiment dans ce sens, d’après pétitions et manifestation, ils ont plus à cœur la préservation de leur beau Village.
Quant à la raison, la sagesse commanderait de procéder par des mutualisations de services progressives s’il y a lieu, de définir un périmètre territorial de plusieurs communes limitrophes compatibles avec Saint-Germain-en-Laye, pour une vraie perspective de développement économique, urbain et culturel.

En réalité, rien ne presse, et d’ailleurs une Commune Nouvelle pourrait faire partie d’un programme électoral aux municipales de 2020, plébiscité alors par la population pour le prochain mandat et on aurait tout le mandat justement pour travailler.
Je suis pour la création d’une Commune Nouvelle… »

Interruption de Mr Arnaud PERICARD : « On s’arrête là, alors »

« …mais pensée  dans de bien meilleures conditions, et donc je voterai personnellement contre cette petite fusion à la hâte que vous proposez aujourd’hui.
Merci de votre attention ».

Intervention de Mr Arnaud PERICARD :   « Merci Mme GOMMIER, on n’en attendait pas moins de vous ! »

Intervention de Mme DUMONT (groupe « Agir pour St Germain »)

(Petite mise en scène, Mme DUMONT présente un ruban aux couleurs entremêlées de Fourqueux et de St Germain en Laye)

« Monsieur le Maire, Chers collègues, Chers Saint-Germanois,

Monsieur le Maire,

En préambule, je voudrais dire que je suis favorable aux fusions de communes en prenant des précautions, surtout en y associant les habitants et en cherchant les économies !

Dans les Yvelines J’ai recherché un peu quelles étaient les communes. Nous avons une commune de 32 habitants La Tarte Gaudran, 62 habitants Gambésieut, 143 habitants Flacourt …il y a 262 communes.

Versailles, allez autour de 86 000 habitants, Sartrouville autour de 53 000 habitants, Mantes la Jolie 45 000 habitants et Saint-Germain-en-Laye 40 000 habitants (en 2015)

Mais aussi sur la France entière il n’y a que 120 communes de plus de 50 000 habitants !

Donc oui il faut que les petites communes de moins de 3 500 habitants se rassemblent et même de plus. Pour nous c’est moins évident, surtout moins urgent.

Depuis un an, Monsieur le Maire, à votre initiative notre conseil municipal et les habitants ont été plongés dans le flou. Annoncer une fusion de Saint-Germain-en-Laye avec l’Etang la Ville, Mareil-Marly et Fourqueux sans préambule, sans débat avec l’ensemble des Saint-Germanois, sans beaucoup d’informations ni de réunions… »

Interruption de Mr Arnaud PERICARD : « Mme DUMONT, ce n’est pas annoncer une fusion, c’est annoncer une étude sur un projet de… »

« …Oui, d’accord OK, aucune réunion depuis quelques mois, en particulier depuis que Mareil Marly et L’Etang la Ville ont abandonné le projet.

C’est peut-être et probablement l’une des dernières fois ou la dernière fois qu’il m’est permis de m’adresser à vous avant que notre conseil perde le visage que lui ont donné vos administrés en 2014. »

Interruption de Mr Arnaud PERICARD : « Cà, çà, on en doute quand même »

« Alors je vous demande de me laisser dire ce que j’ai à dire étant donné que ce n’est pas seulement la conseillère municipale qui parle, pas seulement la doyenne, pas seulement celle qui prononça le discours avant que notre vote ne vous conduise là où vous êtes assis ce soir depuis le 7 juin 2017 mais c’est une Saint-Germanoise qui s’exprime.

J’ai face à moi un homme brillant et pressé.

Pressé par le temps qui passe comme pour tout à chacun.

Pressé par des challenges à relever.

Pressé par des espérances politiques et avoir de l’ambition c’est une qualité

Pressé par l’humeur du temps et l’humeur des hommes.

Mais ce soir notre vote devra répondre à 3 questions :

Premièrement, de quoi parlons-nous ce soir ?

D’un projet de fusion avec Fourqueux. Un projet réduit à 2 alors que vous nous promettiez que le salut ne pouvait être qu’à condition de fusionner à 4 pour avoir plus de 50 000 habitants et changer de strate. C’était l’argument utilisé pour convaincre :

– devenir la seconde ville du département, et être plus écoutée, et, disiez-vous

– pouvoir compter par rapport au Grand Paris, (je n’ai jamais pensé que cet argument était le meilleur) ! Les élus doivent s’appliquer à faire fonctionner l’intercommunalité Saint-Germain-Boucles-de-Seine qui a plus de 200 000 habitants là on sera peut-être plus écouté, hélas les élus ont saisi le Tribunal administratif et fait annuler la communauté d’agglo qui va se recréer sur le même périmètre, que d’argent dépensé pour rien et de temps perdu)

– dépasser Sartrouville, c’était un autre enjeu et viser la présidence pour notre Commune nouvelle à 4, pourquoi pas ! Mais avec seulement Fourqueux toutes ces raisons tombent !

Nous parlons désormais d’un projet avec nos voisins foulqueusiens (ou fourqueusiens selon ce que l’on veut) qui ont très largement manifesté leur désapprobation à l’occasion d’une consultation le 30 septembre, lors d’une pétition et récemment dans la rue et même hier au soir sur France 3 !

Fusionner avec Fourqueux pourquoi pas, j’y ai de très très nombreux amis depuis des dizaines d’années ! Et puis il faut le reconnaitre absorber 4 000 habitants ce n’est que le dixième de Saint-Germain-en-Laye, cela devrait se faire assez facilement mais combien cela va-t-il coûter aux Saint-Germanois?

Deuxième point : Sur quoi allons-nous prendre notre décision ce soir ?

Sur une étude faite pour une fusion à 4 qui pose autant d’évidences que de questions sans aucune réponse. Et aucune étude pour deux communes. Le projet n’est pas à la hauteur de notre belle Ville, il manque de vision et d’ambition.

Comme vous nous l’avez si justement dit, rien ne changera en 2019 car le vote a lieu après le 1er octobre. Tout est remis à 2020 année d’élection. Ce sera la surprise du chef ! Est-ce responsable alors que, on ne peut ignorer que la précipitation est parfois mère de bien des déboires.

Troisièmement, comment va se dérouler cette fusion ?

Personne et cela est écrit noir sur blanc dans la délibération qui nous est soumise ne sait comment va se passer cette fusion.

Nous n’avons aucune des simulations produites par la Direction Départementale des Finances Publiques quant à l’évolution de la fiscalité c’est-à-dire quels impôts, quelles taxes foncières, quelles taxes d’habitation, quels différents tarifs allons-nous appliquer, quelle politique d’abattement ? Nous ne savons pas quelles seront nos recettes fiscales. Rien.

Monsieur le Maire, vous êtes un homme pressé mais un homme compétent … les services ont travaillé avec les services financiers de la DDFIP, des gens sérieux. Mais vous ne nous avez rien communiqué !

Je vous ai demandé le 7 novembre en commission plénière sur la fusion, de nous fournir ces chiffres, vous vous êtes tourné à droite parce que M Trinquesse était à votre droite, à gauche parce que Monsieur le Ministre des Finances, Monsieur Solignac était à votre gauche, vous deviez nous fournir ces chiffres … je vous ai écrit dès le lendemain pour redemander ces chiffres. Les services et vos élus n’auraient-ils donc pas fait leur travail. Ce n’est pas à vous Monsieur le Maire que je fais ce reproche mais aux exécutants. Rien reçu, rien … le café gourmand sera servi après 2020 et ce sera la surprise du chef !

Nous n’avons aucune idée de la manière dont a été accueilli ce projet par les organisations syndicales de notre personnel municipal. En fait, oh une petite anecdote amusante, le 2 novembre dans la délibération présentée à la commission, il était écrit que ce comité technique (les représentants de nos fonctionnaires) avait émis un avis favorable lors d’une réunion du 12 novembre.(le 2, le 12) Naïve j’ai pensé à une erreur de frappe et que c’était le 12 octobre.

Nenni la date était bien le 12 novembre mais Monsieur le Maire vous avez de nombreux talents, dont un encore ignoré de tous, l’art divinatoire, la lecture dans une boule de cristal !

Dans la délibération de ce jour il est écrit seulement a émis un avis … le mot favorable a disparu, quel est cet avis, qu’elles ont été les décisions et les motivations de ces décisions … nous ne savons rien !

J’ai demandé toujours lors de cette commission, quelles étaient les dotations globales de fonctionnement sur lesquelles on partait pour calculer les 5% de bonification !

Question très simple ! il suffisait de répondre un chiffre pour St Germain et un chiffre pour Fourqueux. Pas de réponse

Quelles sont les lacunes de Saint-Germain qui pourraient être améliorées par Fourqueux, quels sont les avantages que Fourqueux peut tirer de la fusion, on ne sait pas, on ne sait pas où on va, ni pourquoi !

Quelles sont, et c’est très important, les secteurs et les services pour lesquels on va travailler en priorité pour faire des économies d’échelle car ce qui est important c’est les économies d’échelle et favoriser un développement plus harmonieux mais aussi un développement économique plus vif, plus réactif sur l’ensemble des 2 communes ? On ne sait rien.

Le Maire de Fourqueux a aussi un talent ignoré de tous, sur sa lettre qui parait le jeudi donc le 15, on trouvait la lettre écrite le 16 par Monsieur le Maire de Saint-Germain, la boule de cristal encore !

Soyons sérieux, de qui se moque-t-on ? Des élus et de la démocratie ! Nous n’avons aucune précision quant aux modalités concrètes, pratiques et opérationnelles de cette fusion pour les habitants.

En réalité, ce soir, chers collègues, sous couvert d’invitation à inaugurer une nouvelle commune, accompagnée je l’espère de petits fours, on nous demande sans jamais nous le dire explicitement l’autorisation d’ouvrir un chantier jamais réalisé par notre ville et ses habitants : réunir nos administrations, faire travailler ensemble nos agents, mettre en commun nos moyens matériels, pérenniser les services de notre population, défendre notre tissu économique, garantir à nos enfants et petits-enfants une qualité de vie au moins équivalente à la nôtre.

Il est écrit qu’après 2020 :

La commune déléguée de Fourqueux sera représentée par un nombre d’élus au minimum proportionnellement au prorata de sa population. Comment peut-on dire cela ?

Encore la boule de cristal ! Comment présumer ? Cela va dépendre de quelle liste sera élue et où seront placés les représentants de Fourqueux sur la liste.

Les évènements de ces derniers jours auraient dû nous inviter à la prudence, pratiquer la politique de la verticalité, politique du Président, politique macroniste, certains de nos élus sont très macronistes désormais, manier le déni de démocratie… cela mène à la colère silencieuse, qui ensuite déborde … aurons-nous les gilets jaunes dès la fusion de communes ? Non je l’espère mais la décision risque peut-être d’être annulée par le Tribunal comme pour la CASGBS et ce serait bien dommage !

Il serait préférable qu’un jour nous élus nous comprenions que nous sommes au service des citoyens, que nous devons donner dans la transparence les éléments pour comprendre, expliquer et alors avec ces réponses peut-être que j’aurai voté la Commune Nouvelle, au départ j’espérai bien la voter et à Fourqueux il n’y aurait pas eu ce mouvement venu de la base Fourqueux-Citoyen.

Il va y avoir de bons côtés, nous allons nous intéresser à ce qui se passe à Fourqueux, nous aurons le devoir de le faire, pourquoi, avoir abattu par exemple autant d’arbres tout récemment à Fourqueux ?

Interruption de Mr Arnaud PERICARD : « Est-ce que vous en avez encore pour longtemps parce que on est encore nombreux à parler »

« Non, mais j’ai fini, et les Fourqueusiens vont découvrir notre PLU. Mes amis ne vont plus être Foulqueusiens mais devenir Saint-Germanois.

Ce soir on signe l’acte de décès de la commune de Fourqueux, la naissance peut-être de la Commune nouvelle.

L’avenir n’est jamais que du présent à mettre en ordre. On n’a pas à le prévoir, mais à le permettre.”

Manifestement, rien ne nous permet de dire que la délibération de ce soir va assurer un meilleur avenir pour les Saint-Germanois. Notre avenir, celui de notre ville comme des plus jeunes générations mérite mieux qu’« impatience et précipitation » !

Je vous remercie d’avoir eu la patience de m’écouter.

Intervention de Mr Arnaud PERICARD : «  On vous a, au regard de ce dossier, laissé parler alors que votre groupe a effectivement eu un temps de parole qui est important. Mais, j’estime que c’est un dossier important et vous m’aviez demandé effectivement, avant la séance.

Moi, je suis assez consterné, Monique, par ce que j’entends, je suis désolé de vous dire, de te le dire comme cela. Je suis consterné franchement de dire que c’est un objectif politique alors que cela n’en est absolument pas un. C’est le résultat d’une année de travail et d’un travail qui est fait en équipe. Dire que c’est un processus, on s’est réuni ensemble le 7 novembre.

Vous avez été associés depuis plus d’un an à toutes ces études, à toutes ces réflexions. Vous avez eu toutes les données sur ce sujet et pour finir, parce que je voudrai quand même que Monsieur CAMASSES, Monsieur DEGEORGES er Monsieur ROUXEL puissent s’exprimer.

Je suis très surpris, en ayant habité autant longtemps, aussi longtemps dans notre ville et en ayant autant d’amis à Fourqueux, qu’on se pose autant de questions, parce que pour le coup, les réponses on les a. Quand on vit comme vous, à proximité de Mareil et de Fourqueux, les réponses, elles sont quasi évidentes, on ne fait qu’officialiser une union de fait, qui existe déjà depuis des décennies, donc voilà, je veux qu’on me prête beaucoup de procès ou qu’on nous prête, en tout cas, beaucoup de procès d’intention, mais les déclarations qui commencent par nous dire, j’aime la Commune nouvelle, j’aimerai bien la voter, pour au final ne pas la voter, je les trouvent à minimum hypocrite.

Voilà, juste le petit commentaire que je voulais faire. Mr CAMASSES, c’est à vous, c’est à Monsieur CAMASSES de parler (Mme DUMONT tente de prendre la parole). Pardon, c’est pas à vous ».

Intervention de Mr CAMASSES (groupe « St Germain autrement ») (non retranscrite)

Intervention de M Arnaud PERICARD : «  Merci, Monsieur CAMASSES, alors simplement pour l’Agglomération, vous savez mes chers collègues, que je serai amené à vous convoquer certainement le 20 décembre, pour vous prononcer sur l’avenir de notre Communauté d’agglomération.

Nous avons, notamment, une réunion importante demain avec Monsieur SOLIGNAC (1er Adjoint), avec le bureau des Maires et nous serons, je pense, en mesure de vous proposer, j’espère une sortie de crise définitive de cette Communauté d’agglomération.

Donc, le 20 décembre prochain, puisque vous avez évoqué effectivement ce sujet là. »

Intervention de Mr DEGEORGES (groupe « Agir pour St Germain »)

« Monsieur le Maire,

Sur le principe, comment ne pas être favorable à un renforcement de nos communes par un regroupement volontaire de plusieurs d’entre elles, c’est bien parce que ce rassemblement n’avait pas été volontaire, avait été imposé, que l’intercommunalité n’a pas, n’a pas réussi ou connait des difficultés.

Alors sur la mise en œuvre de ce principe j’aurai quand même quelques réflexions.

La première c’est de noter que sur 3 communes qui devaient rallier Saint-Germain, il y en a 2 qui se sont opposées alors que tout avait été fait pour qu’elles rejoignent Saint-Germain et sur la troisième, le nombre de personne qui a voté la pétition contre la fusion est supérieur au nombre de personnes qui ont voté pour la… »

Interruption de Mr Arnaud PERICARD : « même supérieur au nombre d’habitants »

supérieur au nombre de votants sur la liste de…Bon, ça pose une question !

Ce recours systématique à l’appellation de village veut bien dire quelque chose. Sans doute, la politique d’urbanisme, de densification que nous menons à l’heure actuelle peut désorienter certains des habitants de ces communes et doit les faire réfléchir, et je crois qu’il ne faut pas mépriser l’avis des habitants, il faut le prendre en considération et y réfléchir.

J’aurai également alors sur le plan de la concertation, effectivement, la concertation a eu lieu au mois d’avril et au mois de mai peut-être, mais, suite à la défection d’un certain nombre de communes, on n’a plus eu d’informations et on est pas, à l’heure actuelle, les dossiers avaient été constitués sur la base soit de la fusion des 3 communes, des 3 petites communes, soit de Saint-Germain plus les 3 autres et on a pas de dossier à l’heure actuelle qui analyse l’impact d’une fusion Saint-Germain plus Fourqueux.

Voilà mes réflexions.

Personnellement, je m’abstiendrai

Intervention de M Arnaud PERICARD : «  Merci Monsieur DEGEORGES, deux petits commentaires.

Je ne reviens pas sur la polémique sur la pétition. J’ai reçu encore le Président de l’association, Monsieur MONTEIL, qui m’a envoyé ce matin. J’avais des chiffres qui étaient différents de ceux que son association évoquait la veille.

Donc les chiffres de pétition que nous on est allé regarder quand même en détail. Tous ceux qui avaient effectivement, alors on a des commentaires qui viennent du Canada, y a des gens qui disent, certainement, un très joli village, on a même Fourqueux, c’est dommage, cela va disparaître, on faisait de jolis jeux de mots avec. Voilà, çà c’était la nature des commentaires qui étaient faits dans la pétition.

Cela ne veut pas dire pour autant, que des gens ne se sont pas sensibilisés et cela ne veut pas dire pour autant qu’un certain nombre d’habitants de cette ville ou d’amis de ce village ne se sont pas sentis concernés par cette disparition (voir note fin de fin de texte).

Je l’entends tout à fait et je mesure la responsabilité et je mesure la responsabilité si nous votons cette délibération, qu’est la mienne et que sera la notre en tout cas de donner toutes les assurances à l’ensemble de la population de Fourqueux, pour que cet esprit village perdure.

Et moi, j’ai toujours dit, dans tous les échanges ou les discussions que nous avions, que l’esprit village de Fourqueux était une chance pour notre ville, que la capacité d’animation associative de Fourqueux était une chance pour Saint-Germain, qui avait un dynamisme et une capacité dans cette ville, qui était une chance également pour nous et je serai, en tout cas, si jamais nous votons favorablement.

Je l’estime, en tout cas, être garant du respect de cet esprit village.

Alors, je crois qu’il reste Monsieur ROUXEL.

Intervention de Mr ROUXEL (groupe « St Germain fait front»)

« Monsieur le Maire, Chers collègues,

Je n’ai pas été convaincu, au fil des mois, vous le savez, je l’ai suffisamment dit et écrit, je maintiens que de réaliser cette fusion pour ne pas dire absorption de Fourqueux, sans referendum local, relève d’une faute politique.

Vous avez, Monsieur le Maire, à maintes reprises, annoncé que le « Grand Paris » constitué de 1 700 communes avait du mal à avancer. Ma lecture de l’échec de la « Métropole du Grand Paris » s’explique plutôt par des baronnies, des guerres d’egos et surtout également d’un manque total de vision assorti d’une gabegie financière.

Je ne vais pas passer, pour faire vite, en revue, mes points de désaccord avec la Majorité mais je retiens surtout qu’à un moment donné, dans la présentation, vous parlez de proximité tout en agrandissant le territoire, pour moi, c’est antinomique .J’attends de voir, que vous me démontriez dans les mois qui viennent, le contraire.

Je concède que les saint-germanois seront guère impactés par le fait que 4 000 habitants constituent la ville de Saint-Germain-en-Laye demain, par contre, ce soir, moi j’ai une pensée pour les habitants de Fourqueux qui étaient heureux de vivre dans un village à quelques encablures de Paris et à qui ce soir, une cinquantaine ou une soixantaine d’élus des 2 communes disent le village c’est fini, maintenant, vous voilà saint-germanois avec ses 45 916 habitants. Vous n’avez rien à dire, nous sommes élus. Ils se liguent et je comprends leur colère, personne en 2014 n’a été élu sur ce sujet car personne n’avait eu le courage d’aborder ce thème ou l’idée, en tout cas, cela n’avait pas été abordé en 2014 et je redis ici ce soir que personne ici n’a été élu pour organiser une fusion avec quelque ville que ce soit. »

Intervention de M Arnaud PERICARD : «  Merci, Monsieur ROUXEL. Alors simplement, si nous votons encore une fois favorablement. Je pense que si demain vous allez prendre votre café à Fourqueux, je pense, l’esprit village y sera le même qu’aujourd’hui. Je pense qu’il ne va pas changer, qu’il va évoluer. Il est là depuis des dizaines d’années et le restera encore dans ce nouvel ensemble.

Et puis, simplement pour porter une information à votre connaissance, parce que tout à l’heure, Madame DUMONT, a dit qu’il y avait très peu de projets, mais elle a peut être omis sciemment de mentionner qu’il y avait aussi Rocquencourt/Le Chesnay. Le Chesnay, c’est une ville de 30 000 habitants et Rocquencourt, c’est une ville de quelques milliers d’habitants, peut être 4 ou 5 000, donc c’est un projet qui est quasiment identique au notre, mais qui va en tout cas dans le même sens.

Simplement, pour vous dire qu’au 1 janvier 19, à ce jour, il y a 230 en France, 230 projets de Communes nouvelles qui sont recensés. 680 communes concernées et un million d’habitants qui passe en Commune nouvelle.

Il y a déjà, deux millions d’habitants en France qui sont en Commune nouvelle.

Donc, je pense que nous ne partons pas dans une aventure isolée. Je pense que nous sommes des gens responsables et nous travaillons effectivement avec les élus de Fourqueux depuis un certain temps sur ce projet et avec vous tous.

Voilà, je pense que c’est en tout cas, une décision qui nous engage et je mesure tout à fait la responsabilité, encore une fois, qui est la mienne et qui est celle de ceux qui veulent courageusement supporter ce projet.

Parce que, on peut aussi rester à ma place, dans mon siège et ne rien faire et attendre que d’autres Communautés d’agglomération soient annulées, sous nos yeux, que le Grand Paris se fasse à nos portes.

Alors vous nous dites que avoir 4 000 habitants de plus, cela ne va pas changer la face du monde, je ne suis pas d’accord, je suis pas du tout d’accord.

Je crois que cela permet de préparer l’avenir, cela permet d’envoyer un signal. Sur cette recomposition autour de la commune.

Demain, ouvre le congrès des Maires, la commune je crois qu’on en a parlé ce week end, de cette distanciation du lien entre peut être la commune et les pouvoirs publics et je crois que c’est un signal important que nous envoyons, si nous voulons préserver la commune.

Et on voit bien qu’aujourd’hui, entre le bloc exécutif et le bloc communal, bon bah, il ne se passe pas grand-chose, que c’est plus compliqué. Plus que jamais, les Français, sont attachés à cette commune et cette commune, que ce soit une ville, que ce soit un village, si nous voulons demain la faire perdurer, c’est à travers ce dispositif là.

Et je l’ai encore dit, on est un certain nombre à y penser. Ce n’est pas avec des Communautés d’agglomération dont les compétences ne sont pas les mêmes. Les Communautés d’agglomération sont des super syndicats de flux avec certes des compétences économiques mais qui n’ont pas en région parisienne vocation à remplacer la commune. C’est, en tout la conviction que nous portons.

Alors mes chers collègues, maintenant, faut voter, donc c’est important ».

Intervention de Mr ROUSSEAU (groupe majorité) (non retranscrite)

Intervention de M Arnaud PERICARD :

« Alors, qui vote contre ? 3 votes contre.

Qui s’abstient ? 2 abstentions.

Je vous remercie de cette adoption à une très large majorité.

On peut voter à main levée pour ceux qui le veulent. Je vous remercie beaucoup.

Alors, simplement, maintenant que ce dossier, je ne vais pas dire, il est derrière nous.

Simplement, pour vous donner, mais je crois que vous le savez, la commune de Fourqueux à également voté favorablement ces textes, donc les deux conseils municipaux, le même soir, ont votés favorablement la même délibération.

Je serai donc amené, avec mon collègue de Fourqueux, à vous convoquer début janvier. On va affiner la date, mais très certainement, on va essayer de faire en sorte que cela puisse être au retour des vacances, voilà, pour procéder effectivement à la réélection de nos instances. »

Note : mot de « DISPARITION » prononcé par A. Pericard, à 1h.37.46 sur la vidéo mise en ligne sur le site de la Mairie de Saint-Germain-en-Laye